Côte d’Ivoire : ce qui changera si la nouvelle Constitution est adoptée le 30 octobre

Publié : 13/Oct/2016
Source: Jeune Afrique

Par Haby Niakate

L’Assemblée nationale ivoirienne a adopté mardi le projet de réforme de la Constitution qui sera soumis au peuple le 30 octobre. J.A analyse pour vous les principales évolutions.

[…]

Nouvelles conditions d’éligibilité à la magistrature suprême

Il n’y a plus de limite d’âge pour se présenter, et l’âge minimum est abaissé à 35 ans. Le candidat doit désormais être « exclusivement de nationalité ivoirienne, né de père ou de mère eux-mêmes ivoiriens d’origine » (art. 55).

La suppression de l’âge limite peut surprendre dans un pays où la population demeure jeune et où les grands partis fourmillent de quadras et de quinquas ambitieux et volontaires.

Les accords de Linas-Marcoussis, conclus en 2003, prévoyaient déjà une révision des critères d’éligibilité à la présidence, sans que Laurent Gbagbo, au pouvoir jusqu’à début 2011, n’ait jamais modifié la Constitution.

Le terme « exclusivement » exclut les binationaux qui, s’ils souhaitent se présenter, devront, comme au Sénégal par exemple, renoncer à leur seconde nationalité. Un flou demeure également sur ce que signifie être « de père ou de mère ivoiriens d’origine ».

Lire l’article complet.

Thèmes: Double Nationalité, Nationalité des politiciens
Les régions: Cote d’Ivoire
An: 2016