Être sans-papiers chez soi ? Les mésaventures de l’encartement biométrique au Cameroun

Published: 15/Déc/2022
Source: Critique internationale

Par : Georges Macaire Eyenga, Gaëtan Omgba Mimboe, Joseph Fabrice Bindzi
Dans Critique internationale 2022/4 (N° 97), pages 113 à 134

Les crises d’identification des sociétés postcoloniales ne portent pas toujours sur la définition de l’étranger, du marginal ou du passant. Elles ne renvoient pas non plus aux luttes ethniques ou aux expériences subjectives de définition de soi. En revanche, elles sont souvent le résultat de problèmes techniques et structurels, de politiques publiques étriquées et d’expérimentations technologiques hasardeuses comme l’atteste le projet d’identification biométrique au Cameroun. En effet, le lancement d’un programme de fabrication de nouvelles cartes d’identité biométriques a eu pour résultat que beaucoup de nationaux sont devenus des « sans-papiers » dans leur propre pays. La crise d’identité civile qui s’est ensuivie est due autant à l’échec du projet de modernisation de l’État qu’aux pratiques individuelles oscillant entre manipulations des identités et non-retrait des documents produits. Face au déficit de reconnaissance des individus, les dépossédés identitaires se mobilisent pour défendre leur droit à l’identité civile.

Being Undocumented at Home? The Mishaps of Biometric Enrolment in Cameroon

Crises of identification in postcolonial societies are not always about the definition of the foreigner, the marginal, or the passer-by. Nor do they refer to ethnic struggles or subjective experiences of self-definition. Instead, they are often the result of technical and structural problems, narrow public policies, and risky technological experiments, as the project of biometric identification in Cameroon demonstrates. Indeed, the launch of a programme to produce new biometric identity cards has resulted in many nationals becoming “undocumented” in their own country. The ensuing civil identity crisis results as much from the failure of the state’s modernisation project as from individual practices that oscillate between manipulation of identities and non-withdrawal of the documents produced. Faced with the lack of recognition of individuals, the dispossessed are mobilising to defend their right to a civil identity.

Lire l’article: https://www.cairn.info/revue-critique-internationale-2022-4-page-113.htm

 

Themes: Apatridie, Cartes d’identité et passeports
Regions: Cameroun
Year: 2022