Grand Lacs: Déplacement, Apatridie & Solutions: Étude régionale sur les situations prolongées de réfugiés dans les Grands Lacs

Published: 23/Fév/2021
Source: ICGLR & UNHCR

Contexte

La sous-région des Grands Lacs est caractérisée par nombreux situations deréfugiés prolongées. Dans certaines situations, plusieurs générations deréfugiés sont nées en exil dans leur pays d’asile. L’apatridie peut être à la foisune cause et une conséquence du déplacement, en particulier pour lespopulations déplacées de force qui ont passé un long moment en exil. Danscertains cas, les réfugiés ont perdu leurs liens avec leur pays d’origine, ne sontpas en mesure de prouver leurs liens juridiques avec leur pays d’origine, oupeuvent ne plus être considérés comme des citoyens par leur pays d’origine etrestent sans accès garanti à la nationalité de leur pays d’accueil.

Dans l’esprit du Document final de la conférence de haut niveau de 2019organisée à Munyonyo à Kampala en Ouganda rassemblant les ministres encharge des réfugiés dans la Région des Grands Lacs, cette étude, initiée par laConférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL) avec lesoutien de UNHCR, vise à explorer les possibilités d’intégration locale desréfugiés. Elle se concentre sur les personnes en situation de déplacementsprolongés, pour qui le retour volontaire dans le pays d’origine, la réinstallationou les voies complémentaires vers un pays tiers ne sont pas des optionsviables ou disponibles, et qui peuvent également être à risque d’apatridie.

Le document final de la conférence de haut niveau de Munyonyo souligne qu’une intégration locale réussie nécessite desarrangements de séjour légal, la liberté de mouvement des réfugiés sur le territoire national conformément à la loi du paysd’accueil et l’inclusion des réfugiés dans les services et systèmes nationaux ()» combinés à l’accès à la documentationd’identité juridique». À cette fin, la présente étude identifiera et analysera les obstacles existants ainsi que lesopportunités pour la réalisation d’une intégration locale réussie dans la pratique et fournira des recommandationspolitiques globales pour soutenir les efforts des États membres de la CIRGL à cet égard.

Les conclusions de l’étude éclaireront la mise en œuvre de certaines des 58engagements pris par la Secrétariat de la CIRGL et les 12 États membres de laCIRGL lors du Segment de Haut- Niveau sur l’apatridie et du Forum mondialsur les réfugiés organisés respectivement aux mois d’octobre et décembre 2019 à Genève en Suisse. Ceux-ci comprennent des engagements importants qui visent à renforcer les données sur les personnes apatrides et cellesexposées au risque d’apatridie dans la région des Grands Lacs ainsi que biensd’autres, et ce dans le but d’explorer les perspectives de solutions durables.L’étude contribuera à faire progresser les initiatives régionales etcontinentales vers la réalisation des objectifs de la Déclaration de Brazzavillede 2017 et son Plan d’action consolidé pour l’éradication de l’apatridie dans laRégion des Grand Lacs, l’Agenda 2030, particulièrement la cible 16.9 desobjectifs de développement durable sur l’identité juridique. L’étude viseraégalement à promouvoir les objectifs et l’esprit de l’Agenda 2063 de l’Union africaine

Telécharger: https://data2.unhcr.org/en/documents/details/86427

en anglais: https://data2.unhcr.org/en/documents/details/86160

Themes: Acquisition de la nationalité, Apatridie, Nationalité des réfugiés
Regions: Afrique centrale
Year: 2021