Le HCR commémore deux années de campagne #IBelong (#J’appartiens) visant à éradiquer l’apatridie dans le monde

Publié : 3/Déc/2016
Source: Le HCR

Genève, 27.10.16 – Des progrès importants ont été réalisés pour éradiquer l’apatridie dans le monde, mais les conflits actuels mettent ces avancées en péril. En commémorant le deuxième anniversaire de la campagne mondiale #IBelong (#J’appartiens) visant à mettre fin à l’apatridie, le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, a renouvelé son appel pour que les efforts concertés de la communauté internationale mettent un terme à l’apatridie – une injustice en matière de droits de l’homme qui affecte au moins 10 millions de personnes dans le monde.

Depuis le lancement de la campagne #IBelong en 2014, dont l’ambition est de supprimer l’apatridie d’ici 2024, dix Etats supplémentaires sont devenus parties aux Conventions des Nations Unies sur l’apatridie – des traités qui contiennent des mesures visant à prévenir et à réduire l’apatridie. En outre, des pays comme la Côte d’Ivoire, le Kirghizstan, la Malaisie et la Thaïlande ont fait des progrès considérables pour réduire le nombre d’apatrides dans leurs territoires respectifs. La Thaïlande, par exemple, a accordé la nationalité thaïe à quelque 23 000 personnes autrefois apatrides au cours des 3 dernières années et demie.

Au Kenya, le gouvernement a récemment promis d’octroyer la citoyenneté aux Makondé, un groupe ethnique minoritaire comprenant environ 6 000 personnes ayant des origines au Mozambique, dont beaucoup vivent au Kenya depuis l’indépendance du pays il y a plus d’un demi-siècle.

Lire la suite.

Thèmes: Apatridie
Les régions: International, Kenya
An: 2016