Les Togolaises se battent pour l’égalité dans la transmission de la nationalité

Publié : 12/Fév/2017
Source: Voice of America

Par Kayi Lawson

La loi sur la nationalité en vigueur au Togo date de 1978. Le Code de la nationalité devrait être actualisé au lendemain du vote de la constitution de 1992 mais 25 ans après, la révision de la loi n’est pas encore effective.

Pour l’association « Question de femmes », la loi de 1978 qui organise la nationalité au Togo, dispose d’articles qu’elle juge discriminatoires à l’égard des femmes.

Maître Stéphanie Nabédé, présidente l’association « Question de femmes », revient sur trois discriminations notables.

« La première discrimination, c’est que tout enfant né sur le sol par un père togolais est automatiquement Togolais, alors qu’un enfant de mère togolaise n’est Togolais que si le père est aussi de la même nationalité, ou que sa nationalité est inconnue, ou que le père est inconnu », décrit l’avocate.

« Lorsqu’une femme étrangère se marie et devient Togolaise, elle peut perdre sa nationalité si elle divorce », continue l’avocate, expliquant qu’une Togolaise ne peut pas transmettre sa nationalité à son mari s’il est étranger.

Lire sur VOA.

Thèmes: Acquisition de la nationalité, Discrimination, Sexuelle
Les régions: Togo
An: 2017