Obtenir la nationalité tunisienne ? Une vraie Chakchouka

Publié : 8/Mar/2017
Source: Jeune Afrique

Au pays de la « révolution du jasmin », l’octroi de la nationalité à des étrangers n’est pas une mince affaire. Comme en témoignent les six mille demandes en souffrance.

Le 4 janvier 2016, Alfonso Campisi, 48 ans, fait le buzz. Cet écrivain et professeur de philologie à l’université de La Manouba (Tunis) adresse ce jour-là au président de la République tunisienne un émouvant plaidoyer pour obtenir sa naturalisation. Installé en Tunisie depuis vingt ans, ce Sicilien « se sent tunisien et vit comme les Tunisiens », complètement assimilé, au point d’être salarié de la fonction publique. L’avènement de la démocratie avait conforté Campisi dans son souhait.

Des procédures très lentes

Cette lettre ouverte avait mis au jour les difficultés que rencontrent les étrangers qui veulent devenir tunisiens. Pourtant, le code de la nationalité est clair : on peut être naturalisé par le mariage ou en en faisant simplement la demande auprès du ministère de la Justice. La nationalité peut également être octroyée à titre exceptionnel pour services rendus au pays. Les conditions à remplir sont les suivantes : être majeur, connaître les bases de la langue arabe, être de bonne moralité, avoir un casier judiciaire vierge, être sain d’esprit et ne pas représenter de danger pour la collectivité.

Lire la suite: http://www.jeuneafrique.com/mag/407091/societe/obtenir-nationalite-tunisienne-vraie-chakchouka/

Thèmes: Acquisition de la nationalité, Acquisition par les enfants, Naturalisation et le mariage
Les régions: Tunisie
An: 2017