Malawi

Au Malawi, la nationalité est déterminée par le Citizenship Act de 1966, tel que modifié dernièrement en 1992. La Constitution de 1994 prévoit également le droit pour tout enfant d’avoir une nationalité et stipule que la nationalité ne peut être arbitrairement déchue ou refusée.

De 1971 à 1992, le code de la nationalité comportait une disposition selon laquelle la nationalité d’origine était limitée à ceux dont au moins un parent était non seulement ressortissant du Malawi, mais était aussi «une personne de race africaine». Cette disposition a été supprimée en 1992. Le Malawi dispose de systèmes préférentiels pour l’enregistrement en tant que ressortissant  pour ceux qui ont un lien particulier avec le Malawi, y compris les apatrides, sous certaines conditions. La double nationalité est interdite, mais il existe des propositions allant dans le sens d’une modification.

Le Malawi a l’un des plus faibles taux d’enregistrement des naissances en Afrique, avec seulement seulement 3 pour cent de moins de cinq ans. En 2009, le Comité des Nations Unies sur les droits de l’enfant a salué l’annonce d’un projet de loi au Malawi rendant l’enregistrement des naissances obligatoire ; une nouvelle Loi sur l’enregistrement national a été adoptée plus tard la même année, remplaçant la législation de 1904. En 2012, une importante initiative initiative visant à améliorer l’enregistrement des naissances a été lancée.