Niger

Au Niger, la nationalité est régie par le code de la nationalité de 1984 tel que modifié en 1999 et 2014. L’amendement de 1999 a permis aux femmes nigériennes de transmettre leur nationalité à leurs enfants sur un pied d’égalité avec les hommes. Les femmes ne sont toujours pas en mesure de transmettre leur nationalité à leur conjoint sur ​​la même base que les hommes. L’amendement de 2014 a supprimé les restrictions sur la double nationalité et également supprimé l’inégalité de genre dans la transmission de la nationalité entre les conjoints.

En 2009, le Comité des Nations Unies des droits de l’enfant a noté avec satisfaction que le Niger avait promulgué une législation afin de moderniser et d’augmenter l’enregistrement des naissances, mais était préoccupé que l’enregistrement des naissances n’ait en fait diminué et s’avérait encore difficile dans les zones rurales et éloignées.