CDE Observations finales: Guinée, 2013

Publié : 13/Juin/2013
Source: Comité des droits de l’enfant

CRC/C/GIN/CO/2

Enregistrement des naissances

44. Le Comité se félicite des nombreuses mesures que l’État partie a prises pour accroître le taux d’enregistrement des naissances, notamment la création en 2011 d’une Direction nationale de l’état civil, mais il relève toutefois avec  préoccupation qu’un tiers seulement des naissances sont enregistrées. Le Comité regrette que la Direction nationale de l’état civil ne soit pas dotée de moyens appropriés pour mener à bien son mandat. Il s’inquiète également des difficultés d’accès aux centres d’enregistrement des naissances, liées à leur situation géographique, ainsi que du coût de l’obtention d’un certificat de naissance, qui représente un sérieux obstacle, en particulier pour les familles pauvres.

45. Le Comité encourage l’État partie à redoubler d’efforts pour étendre l’enregistrement des naissances et le faciliter, en particulier dans les zones rurales, en assurant le bon fonctionnement de la Direction nationale de l’état civil et en abaissant le montant des frais d’obtention d’un certificat de naissance. Il recommande aussi à l’État partie de lancer des programmes de sensibilisation à grande échelle, y compris des campagnes expliquant l’importance de l’enregistrement des naissances, le processus d’enregistrement et l’intérêt de la démarche.

Télécharger au site web OHCHR

Thèmes: Enregistrement des naissances, Normes internationales
Les régions: Afrique de l'Ouest, Guinée
An: 2013