Le nouveau Code de la famille au Mali : une véritable régression pour les droits des femmes

Publié : 23/Jan/2012
Source: FIDH

La FIDH dénonce la promulgation de ce texte discriminatoire.

Adopté le 2 décembre 2011 par l’Assemblée nationale, le nouveau Code de la famille malien, qui entérine des discriminations à l’égard des femmes leur consacrant un statut d’infériorité, vient d’être promulgué par le Président, Amadou Toumani Touré (le 16 janvier).

Ce code, qui était au départ censé corriger les discriminations, en réduisant les inégalités et en harmonisant la législation interne avec les conventions régionales et internationales ratifiées par le Mali, représente dans sa version définitive un véritable recul en matière de droits humains des femmes.

« Avec la promulgation de ce texte, le Mali a perdu une opportunité de progresser vers le respect des droits des femmes. La FIDH, aux côtés d’organisations maliennes et de tout le continent*, n’a cessé d’appeler à l’adoption d’un Code protecteur pour les droits des femmes, conformément aux obligations internationales du Mali, et à alerter des conséquences néfastes d’une révision à la baisse de ce texte. Nous déplorons la promulgation de ce texte discriminatoire », a déclaré Souhayr Belhassen, présidente de la FIDH.

Lire la suite sur FIDH.

Thèmes: Discrimination, Sexuelle
Les régions: Mali
An: 2012